Logo Association d'économie sociale
   Association d’Économie Sociale     Logo Fondation Crédit coopératif
Accueil > Les journées > XXXVes journées à Bobigny sur le thème « Économie sociale : crises et renouveaux ».

Eze Eze (D.). – Micro-finance et violence familiale au Cameroun : le cas du PARFAR. In : Économie sociale : crises et renouveaux, éd. par Abecassis (Ph.) et Coutinet (N.), XXXVes journées de l’Association d’Économie Sociale, Presses universitaires de Louvain, p. 503-523. – Louvain-la-Neuve, Belgique, 2015.

Résumé

L'application de programmes de micro-finance dans la zone rurale de savane au Cameroun a pour conséquence une amélioration de la participation des femmes à la prise de décision au sein des ménages ciblés. Cet effet positif risque toutefois de s'accompagner d'une réduction de l'acceptabilité de la violence et donc d'une probabilité plus élevé de conflits dans le ménage. Ce double résultat qui inscrit la dynamique conjugale dans une logique essentiellement conflictuelle soulève alors la question d'un préalable programme d'ajustement culturel pour les ménages ciblés.

Abstract

Implementing micro-finance programs in the rural savanna area of Cameroon improved the contribution of women in decision sharing in targeted households. This positive effect may go with a reduced acceptance of violence and consequently a higher risk of domestic violence. This two-side outcome which embed the spousal dynamic in an adversarial logic raises the question of a prior cultural adjustment plan for targeted households.

Obtenir les références de l'article au format ou .

...