Logo Association d'économie sociale
   Association d’Économie Sociale     Logo Fondation Crédit coopératif
Accueil > Les journées > XXXIVes journées à Grenoble sur le thème « Innovations sociales, innovations économiques ».

Rauly (A.) et Gallois (F.). – La télémédecine : une affaire de famille ? Réflexions à partir d'une approche systémique. In : Innovations sociales, innovations économiques, éd. par Lamotte (B.), Le Roy (A.), Massit (C.) et Puissant (E.), XXXIVes journées de l’Association d’Économie Sociale, Presses universitaires de Louvain, p. 77-94. – Louvain-la-Neuve, Belgique, 2014.

Résumé

L'institutionnalisation de la télémédecine en 2009 ambitionne de dessiner, par des dispositifs, un espace dédié à cette forme de soins au sein du système de protection sociale. La télémédecine est ainsi définie comme un groupe de cinq actes réalisés à distance via les technologies du numérique. En insérant les outils de l'Économie des services dans une approche en termes de régulation sectorielle, nous caractérisons les différentes étapes de production de ces actes de soins particuliers. Nous révélons ainsi la participation de producteurs « invisibles », les aidants. A priori cette invisibilité semble acceptée dans le cadre d'un compromis autour de l'efficience des soins, mais l'absence de complémentarité institutionnelle engendre néanmoins des tensions autour du dispositif de télémédecine. Pour accéder aux soins, la sphère domestique se voit attribuer la charge de supporter de nouvelles tâches mais également de nouveaux coûts.

Abstract

In France, telemedicine has been legally regulated in 2009. The definition of sub-system of social protection through institutional arrangements was the aim of public authorities. Telemedicine is defined by five acts performed through digital technologies. In this paper, we characterize the different stages of production of these medical acts. To do this, we propose to insert the tools of the Economics of services in a sector-based regulation approach. Then, we highlight the participation of invisible producers in telemedicine service' production process, i.e. the caregivers. If this invisibility seems accepted in a compromise on the efficiency of care, the lack of institutional complementarity generates tensions concerning the telemedicine arrangement. Indeed, in order to access to healthcare services, the domestic order has to support new tasks as well as new costs.

Obtenir les références de l'article au format ou .

...