Logo Association d'économie sociale
   Association d’Économie Sociale     Logo Fondation Crédit coopératif
Accueil > Les journées > XXXIIIes journées à Marne-la-Vallée sur le thème « Les nouvelles frontières de l'économie sociale et solidaire ».

Gallois (F.). – Quel rapport salarial dans les services à la personne ? In : Les nouvelles frontières de l'économie sociale et solidaire, éd. par Defalvard (H.), L’Horty (Y.), Legendre (F.) et Narcy (M.), XXXIIIes journées de l’Association d’Économie Sociale, Presses universitaires de Louvain, p. 395-412. – Louvain-la-Neuve, Belgique, 2013.

Résumé

À partir d’une revue de littérature, ce travail questionne l’existence d’un rapport salarial dans les services à la personne, champ qui est la cible affichée d’une politique d’emploi. Les débats relatifs au nombre d’emplois traduisent la distance entre ces emplois et le rapport salarial fordiste. Plus encore, les spécificités de l’emploi (temps partiel, multi-employeurs, etc.) font douter de l’existence d’un rapport salarial, notamment en l’absence de dispositifs sectoriels permettant de compenser la principale tension sur l’emploi : la flexibilité, de fait supportée par les salariées des SAP. La soutenabilité de la flexibilité s’organise alors au niveau du salarié qui compose lui-même son activité et son revenu. Le développement voulu d’entreprises prestataires ne vient pas remettre en cause cette configuration. Au contraire, ces entreprises cherchent à reconstruire la flexibilité de l’emploi direct et font pression pour faire disparaître les spécificités des associations en termes de gestion de la relation d’emploi.

Abstract

Debates concerning the number of employment created by French employment policy in lifestyle and homecare services reveal that such jobs cannot be analysed in terms of the Fordist wage-labor nexus. Furthermore, the characteristics of this jobs question the existence of a wage-labor nexus, especially because there is no institutional dispositive for offsetting the main tension that weighs on these employment : flexibility, which is carried by the employees. The employee himself organises the sustainability of the flexibility of the job, by setting his own activity (multi-employers in direct-employment) and own income. The entry of new for-profit providers is supposed to improve job quality by organising work more efficiently. But these employers have managed to rebuild the flexibility associated to multi-employer setting in their employment relationship.

Obtenir les références de l'article au format ou .

...