Logo Association d'économie sociale
   Association d’Économie Sociale     Logo Fondation Crédit coopératif
Accueil > Les journées > XXXIIIes journées à Marne-la-Vallée sur le thème « Les nouvelles frontières de l'économie sociale et solidaire ».

Clément (A.) et Soliani (R.). – Deux théoriciens du fait coopératif : Gide et Desroche. Analyse comparative de l’influence de Charles Fourier. In : Les nouvelles frontières de l'économie sociale et solidaire, éd. par Defalvard (H.), L’Horty (Y.), Legendre (F.) et Narcy (M.), XXXIIIes journées de l’Association d’Économie Sociale, Presses universitaires de Louvain, p. 17-35. – Louvain-la-Neuve, Belgique, 2013.

Résumé

Charles Gide et Henri Desroche ont été fortement influencés par les idées de Charles Fourier sur l’association et la coopération. Gide ne veut toutefois en retenir que les idées économiques qui lui paraissent valides et réalistes, et tient à rejeter ce qui relève selon lui soit du rêve, soit de mœurs que son éthique protestante réprouve. Desroche est sensible au contraire à ce qui serait un lien indissociable entre l’association économique et la dynamique des passions fouriéristes, en estimant aussi que la dimension irréaliste des idées de Fourier est ce qui anime le mouvement de progrès vers un idéal pourtant inaccessible.

Abstract

Charles Gide and Henri Desroche were deeply influenced by the thought of Charles Fourier on association and cooperation. However Gide kept only the Fourier’s economic ideas he deemed right and realistic, whereas he rejected the proposals he considered just dreams, or, worst, customs disapproved by his protestantethics. On the contrary, Desroche is impressed by the fundamental link that Fourier establishes between economic association and dynamics of passions, and believes that the unrealistic dimension of Fourier’s thought is what really supports and strengthens the progress towards an ideal society, which remains unattainable.

Obtenir les références de l'article au format ou .

...