Logo Association d'économie sociale
   Association d’Économie Sociale     Logo Fondation Crédit coopératif
Accueil > Les journées > XVIIes journées à Dijon sur le thème « Les avancées théoriques en économie sociale et leurs applications ».

Béjean (S.) et Peyron (C.). – Contrats et conventions : quels apports pour l’économie de la santé ? In : Les avancées théoriques en économie sociale et leurs applications, éd. par Eicher (J-C.) et Gadreau (M.), XVIIes journées de l’Association d’Économie Sociale, Institut de Recherche sur l'Économie de l'Éducation, tome 2, p. 769-791. – Dijon, 1997.

Résumé

Ce papier propose une analyse des apports et limites de l’approche conventionnaliste en référence à l’approche contractuelle du système de santé. Cette analyse permet également de positionner ces deux courants théoriques : en effet, des fondements divergents les font appartenir à des paradigmes différents. Le secteur de la médecine ambulatoire retient plus particulièrement notre attention d’une part parce que le colloque singulier médecin-patient présente des particularités qui interrogent les économistes, et d’autre part parce que les relations médecins-pouvoirs publics furent récemment conflictuelles en raison des dernières mesures de maîtrise des dépenses. Dans un premier temps, les comportements et les motivations des différents acteurs en médecine ambulatoire (médecin, patient, pouvoirs publics) sont étudiés ; le récent conflit des internes de médecine illustre cette analyse. Dans un second temps, nous nous intéressons aux règles de coordination qui régulent le fonctionnement de la médecine libérale et débouchons sur une analyse des règles instaurées par la politique de maîtrise des dépenses de soins ambulatoires.

Obtenir les références de l'article au format ou .

...