Logo Association d'économie sociale
   Association d’Économie Sociale     Logo Fondation Crédit coopératif
Accueil > Les journées > XXXes journées à Charleroi sur le thème « Transformations et innovations économiques et sociales en Europe : quelles sorties de crise ? Regards interdisciplinaires ».

Dacheux (É.) et Goujon (D.). – La cohésion sociale source de la richesse économique : l’apport théorique de l’économie solidaire à la compréhension des transformations du capitalisme. In : Transformations et innovations économiques et sociales en Europe : quelles sorties de crise ? Regards interdisciplinaires, éd. par Degrave (F.), Desmette (D.), Mangez (É.), Nyssens (M.) et Reman (P.), XXXes journées de l’Association d’Économie Sociale, Presses universitaires de Louvain, tome 2, p. 259-275. – Louvain-la-Neuve, Belgique, 2010.

Résumé

L’alternance libéralisme interventionnisme en matière de régulation économique, ne remet nullement en cause l’idée productiviste selon laquelle la croissance est source de bien-être socio-économique et ne prend pas en compte les transformations profondes du système économique. C’est pourquoi, il nous semble nécessaire de renouveler l’approche hétérodoxe : alors que l’on a longtemps prétendu que seule la création de richesses économiques pouvait, via la redistribution, créer de la cohésion sociale, l’étude des initiatives sociales et solidaires révèle que la cohésion sociale est source de richesse économique. En effet, cette idée, que l’on trouvait déjà dans l’économie sociale, se réactive dans un capitalisme en pleine transformation marqué entre autre par la montée de l’immatériel. Notre argument central est le suivant : dans une société de la connaissance, la cohésion sociale est primordiale pour présider à la création de richesses.

Abstract

It seems necessary today to renew the heterodox approach: while we asserted for a long time that only the creation of economic growth could, via the redistribution, to create of the social cohesion, the study of the solidarity economy initiatives reveals that the social cohesion is source of economic growth. Indeed, this idea, which we already found in the associationism of 1848 (Ferraton, 2006; Brother, 2009), revives in a capitalism in full transformation characterized among others by the rise) of the immaterial (Gorz, 2003). Our central argument is the following one: in a “Knowledge Society”, the social cohesion is essential to preside over the creation of growth.

Obtenir les références de l'article au format ou .

...